L’éradication manuelle des plantations illicites a laissé huit personnes mortes et plus de 40 blessées et mutilées dans le pays cette année. Cela a été confirmé par le Ministre de la Défense Guillermo Botero à la fin de son discours à Concordia Americas.

 

« Avec le principe de précaution pris par la Cour constitutionnelle contre le glyphosate (suspension de la pulvérisation aérienne), nous devons aujourd'hui pleurer la mort de ces personnes, nous attendons donc que la Cour constitutionnelle modifie sa sentence. En attendant, nous n'avons pas d'autre mécanisme que de continuer à éradiquer manuellement », a déclaré M. Botero.

 

Il a également dit que le trafic de drogues prend également la vie de citoyens qui sont victimes de violence dans les zones où les plantations illicites sont les plus répandues.

 

Botero a regretté que le trafic de drogue soit une situation qui détruit tout, l'économie et le bien commun. Il a expliqué que la Colombie compte sur 100 groupes de techniciens en éradication, ce qui montre que les Forces publiques accomplissent leur opération constitutionnelle, même au prix de leurs vies.

 

« Entre le 1er janvier et le 6 août 2018 ont été éradiqués 29 500 hectares de coca. Lorsque ce gouvernement a commencé, 30 500 hectares ont été éradiqués entre le 7 août et le 31 décembre de la même année. Autrement dit, en moins de temps nous avons fait plus », dit-il.

 

Cette année, 27 000 hectares ont été éradiqués dans tout le pays. “On a déjà un objectif de 80 000 hectares cette année. Avec d'autres programmes que la présidence de la République a développé, les substitutions volontaires (de plantations), entre 20 et 25 mille hectares supplémentaires peuvent être éradiqués pour dépasser 100.000,” a dit Botero.

 

Source: Ministère de la Défense nationale

0 Commentaires
Monday, May 13, 2019 By merybra