Edward Fabián Zambrano, alias "Cambumber", était recherché par la justice pour rébellion, enlèvement et meurtre.

 

Le succès de l'opération est le produit d'un processus efficace de renseignement militaire et des troupes dans la région. Son procès judiciaire a été conduit en coordination avec le Bureau du Procureur Général.

 

Les troupes de la huitième Division, par L'intermédiaire de la force opérationnelle Quirón, ont pu porter un nouveau coup fort au soit disant Batallon Héroes y Martires du front de guerre de L'est de L'Eln dans le département D'Arauca, capturant le chef principal présumé de la compagnie "Los Tropos" qui commettait des crimes  dans cette partie du pays.

 

Il s'agit D'Edward Fabián Zambrano, alias "Cambumber", de la compagnie "Elasio Barón" mieux connue sous le nom de "Los Tropos", un groupe terroriste considéré comme les troupes spéciales de L'Eln, accusé d'avoir conduit des opérations terroristes contre la population civile, les travaux de génie civil critique et économique de l'Etat et les Forces de sécurité dans les départements D'Arauca, Norte de Santander et Boyacá.

 

"Cambumber", selon les rapports, avait 13 ans au sein de l'organisation criminelle. Il a commencé en tant que membre du réseau de soutien au terrorisme, et de cette façon est venu à être le directeur du réseau des assassins, et chef de plusieurs compagnies, y compris le commandement des milices qui commettaient des crimes dans la zone urbaine de Saravena. Il serait aussi le responsable de plusieurs attaques contre la population civile et les forces de sécurité.

 

Cet individu serait aussi responsable d’actions telles que le meurtre de 11 soldats dans le hameau de Chitagá, dans le département de Norte de Santander, en 2013, où un sous-officier a également été enlevé, le meurtre de 11 soldats et d'un policier à Güicán, dans le département de Boyacá, en 2015, l'exécution du Plan « pistolet » contre des membres des forces de sécurité où un officier de patrouille de police a été tué à Fortul et deux soldats morts dans le hameau La Pava, à Saravena, l'exécution d'attaques contre les travaux de génie civil énergétiques et routièrs du département et des assassinats ciblés contre la population civile.

 

L'opération militaire qui a permis cette importante capture a été conduite par Le Bataillon D'opérations terrestres no 1.29 dans le hameau connu sous le nom de Puerto Nidia, dans la municipalité de Fortul en coordination avec le Bureau du Procureur général.

 

L’individu, qui était cherché avec un mandat d'arrêt pour les crimes de rébellion, enlèvement et meurtre, a été mis sous la garde vue des autorités pour les procédures judiciaires respectives, tandis que les unités militaires continuent de exécuter leurs opérations dans la région, pour déstabiliser systématiquement le groupe armé organisé Eln et déjouer ses intentions criminelles.

 

Source: Armée Nationale

0 Commentaires
Wednesday, May 15, 2019 By merybra