Les troupes ont trouvé un cahier de notes marqué comme des FARC-EP, dans lequel des paiements d’argent d'extorsion effectués contre des commerçants de Guapi étaient rapportés, pendant plus de deux mois.

 

Au cours des opérations de la Marine colombienne dans la zone rurale de la municipalité de Guapi dans le département de Cauca, à travers les troupes de la force navale du Pacifique, dans le cadre d'une opération conjointe avec l'Armée nationale et coordonnée avec la Police nationale, ils ont porté un coup sévère aux structures résiduelles des groupes armés organisés 29 et 30, avec la capture de six de ses membres, la mort d'un individu au cours d'opérations militaires et la découverte d'armes, d'explosifs, et des élément militaires et de communication.

 

Au cours de l'opération militaire conduite dans la zone connue sous le nom de Los Naranjos, un groupe d'hommes armés a été localisé. Ce groupe menaçait à la population civile par diverses activités criminelles telles que l'extorsion, le trafic de drogue et l'exploitation minière illégale. Quand les troupes sont arrivées, ils ont tiré sur les troupes, qui ont réagi en légitime défense.

 

Après les opérations militaires, six hommes ont été capturés. Par la suite, au cours de l'inspection de la zone on a trouvé le corps d'un individu mort. Les individus ont été trouvés avec cinq fusils de différents calibres, un pistolet, deux grenades à main, 2.512 cartouches de différents calibres, deux unités de l’explosif pentolita, 19 magasins, et des éléments de communication.

 

Parmi les accessoires militaires trouvés figurent 11 uniformes complets, deux sac a dos de campagne, neuf bracelets portant le emblème des FARC-EP, quatre gilets polyvalents, quatre baudrier porte fusils, des éléments médicaux, environ 300 kilogrammes de nourriture et un bloc-notes avec l’image des FARC-EP dans lequel le paiement d'extorsions d’argent faites à des commerçants pendant plus de deux mois a été rapporté.

 

Selon les renseignements de la marine, ces individus sont membres des structures 29 et 30 des groupes armés organisés résiduels qui se sont fusionné pour commettre des crimes dans cette zone et ont effectué des extorsions contre les commerçants dans la municipalité de Guapi et des activités liées au trafic de drogue et à l'exploitation minière illégale.

 

Le corps sans vie correspondrait au deuxième chef des deux structures. Parmi les prisonniers, on aurait un homme connu sous le nom “El Mono”, chef de ce groupe, qui fait l'objet d'une enquête.

 

Les prisonniers, le corps sans vie, et les éléments de guerre ont été pris à bord d'un aéronef de la marine de Colombie, jusqu'à la municipalité de Buenaventura dans le département de Valle del Cauca, où ils ont été mis sous la garde vue des autorités.

 

Source: Marine de la Colombie

0 Commentaires
Monday, June 24, 2019 by lisella