* Au cours des opérations militaires et de la police, la menace d’alias El Viejo, responsable des déplacements forcés provoqués par les affrontements conduits par l'ELN et le GAO Clan del Golfo pour le contrôle de la chaîne de production du trafic de drogue, a été neutralisée.

 

* Cet individu faisait partie de l’État-major du Front de guerre occidental et réorganisait les structures criminelles qui commettent des crimes dans le Pacifique colombien.

 

 Bogotá, le 22 octobre 2021. En vertu de l'engagement de se conformer aux directives du Plan du Bicentenaire Héroes de la Libertad, les troupes des Forces Militaires et de la Police Nationale, avec le soutien du Bureau du Procureur Général, ont pu porter un coup dur contre le Front de Guerre Occidental du Groupe Armé Organisé ELN, en neutralisant alias Julio o El Viejo, chef dans la sous-région du San Juan moyen et inferieur.

 

L'opération a été conduite à la ville d'El Limón, municipalité Litoral de Bajo San Juan, du département du Chocó, lorsque des unités de l'Armée nationale après un travail de renseignement soutenu ont pu trouver et neutraliser cet individu qui faisait partie de l’État-major du Front de guerre occidental.

 

 Alias Julio o El Viejo avait plus de 25 ans d'expérience criminelle en tant que membre du Groupe armé organisé ELN, et avait sous son commandement le Front Ernesto Che Guevara et la soi-disant Compagnie des Forces spéciales Omar Silgado. Il a été interpellé par les autorités judiciaires pour les crimes d'homicide sur personne protégée, d'enlèvement, d'extorsion et de déplacements forcés de différentes communautés de Valle del Cauca et du département de Chocó.

 

Cet individu était responsable de l’affrontement que l'ELN mène contre le GAO Clan del Golfo pour le contrôle des routes du trafic de drogue dans la région du Pacifique. Il a été accusé d'avoir conduit des attaques terroristes contre des navires de la marine colombienne stationnés sur le fleuve San Juan, ainsi que d'exploitation illégale de sites miniers dans le moyen et le bas San Juan. Il a participé à l'attaque terroriste du 17 décembre 2005 à San Marino, département de Chocó, contre un poste de police, qui a entraîné la mort de six policiers.

 

Avec la mort au cours d'opérations militaires d'alias Julio ou El Viejo, les Forces militaires parviennent à déstabiliser les plans stratégiques du Front de guerre occidental de l'ELN, concernant l'expansion de ses structures maritimes, réduisant la matérialisation des crimes d'impact tels que l'homicide, l'extorsion, l'enlèvement et les opérations terroristes contre les Forces de sécurité.

0 Commentaires
Friday, October 22, 2021 By admin