Bogotá, 11 de agosto de 2019. Conformément aux directives et aux politiques du gouvernement national de tolérance zéro pour les actes de corruption et les actes qui déshonorent l'uniforme militaire et l'honneur militaire, le commandement général des forces militaires informe :

 

Le 25 juillet, la direction anti-enlèvement et anti-extorsion de la Police nationale a informé le directeur National des Gaula Militaires (Groupe anti-enlèvement et extorsion) du sauvetage du marchand Esttiven Beltrán, dans une opération Conduite dans la municipalité de Soacha, dans le département de Cundinamarca.

Dans la nuit du même jour, lors d'une réunion tenue à la direction anti-enlèvement et anti-extorsion de la Police nationale, le directeur National des Gaula Militaires a été officiellement informé de l'implication présumée de militaires dans l'enlèvement du marchand kidnappé.

Les éléments de preuve interpellés par la Police nationale, y compris l'identification des véhicules et des hommes qui auraient participé dans l'événement, ont été immédiatement fournis. Le procureur adjoint a également été contacté pour fournir toute la collaboration et le soutien pour l'enquête.

Le directeur National des Gaula Militaires a procédé à demander le retrait de l'institution des unités qui auraient participé dans l'enlèvement du marchand.

En conséquence, le commandant de l'Armée nationale, a retiré du service actif le soldat Milton Andrés Toro Hernández, par ordonnance Administrative du 2 Août, et le sous-Sergent Jorge Eliécer Serna Gómez, par résolution du 5 Août.

En outre, et selon les enquêtes, on a établi que le deuxième sergent d’Infanterie de Marine Dick Rodriguez Fuentes, qui était au Service de l'unité militaire le 20 juillet, le jour de l'enlèvement du commerçant, et qui était le responsable des installations et des véhicules automobiles de la direction des Gaula militaires, avait autorisé le départ d'un véhicule officiel pour commettre des actes criminels.

Par conséquent, le commandant de la Marine nationale, a ordonné le retrait du service actif du sous-officier, par résolution du 6 août 2019.

Il convient de préciser que le véhicule utilisé dans l'enlèvement du commerçant n'a pas été celui du Directeur National du Gaula militaire.

En exécution du mandat délivré le 10 août, des unités de la Gaula de la Police, avec le soutien du Gaula Militaire, de Tolima, ont détenu le deuxième sergent de l’Infanterie de Marine Dick Rodriguez Fuentes, qui avait déjà été retiré du service actif, afin de le mettre sous la garde vue des autorités.

Il est également important de noter que les informations sur l'implication présumée de personnel militaire dans l'enlèvement, ainsi que leur retrait de l'institution, n'a pas été rendu public à la demande expresse de l'autorité, à l'égard de la réserve légale de l'enquête, afin de protéger l'enquête et de ne pas influer sur les procédures d'arrestation des auteurs présumés. La recherche est conduite par le Bureau du Procureur général de la Nation, avec le soutien de la Direction Nationale des Gaula militaires.

Le commandement général des forces militaires réitère son engagement en faveur de la tolérance zéro à l'égard de toute opération contraire à la Constitution, au droit, aux droits de l'homme ou au droit international humanitaire de la part des membres de l'institution et réaffirme qu'il est pleinement prêt à appuyer les opérations des institutions.

 

 

0 Commentaires
Sunday, August 11, 2019 By josedomi