En Antioquia, Ejército y Policía captura a alias ‘Caremelaza’ y ‘Chuki’, temibles cabecillas del ‘Clan del Golfo’ 

Dans le département d’Antioquia, L'armée et la Police ont capturé alias "Caremelaza’ et alias "Chuki’, ils sont deuxs chefs redoutables du GAO « Clan del Golfo »

 

Les individus font partie de l'organisation criminelle identifiée par les autorités, compte tenu de la gravité des crimes commis au cours de leur carrière criminelle.

 

Grâce aux informations fournies par le réseau de la Participation civique, L'Armée nationale, la police et le Bureau de Procureur ont  capturé alias "Caremelaza" et alias "Chuki" pour le crime d'entente en vue de commettre un crime aggravé. Les individus sont reconnus pour mener des opérations criminelles contre les forces de sécurité et la population civile, telles que des homicides sélectifs et des déplacements forcés.

 

Alias "Caremelaza" était le chef de la sous-structure occidentale du groupe armé organisé "Clan del Golfo’", dans les municipalités D'Anzá, D'Arménia, D'Heliconia, D'Ebéjico et Caicedo. Il appartenait à l'origine aux anciennes forces D'autodéfense Unies de Colombie (AUC), agissant en tant que tueur à gages de la structure. Il avait rejoint le plan de démobilisation en 2005.

 

Toutefois, après sa soumission à la Loi Justice et Paix, il est à nouveau mentionné dans le monde criminel en 2017, devenant meneur du GAO « Clan del Golfo » dans la municipalité D'Heliconia et D'Ebéjico, étant alors responsable du groupe, au début de 2019, en remplacement d'alias "Terry".

 

Sa capture a lieu dans une maison abandonnée dans le hameau de La Salazar, en Caicedo, un site utilisé comme centre de planification de la criminalité.

 

Le deuxième résultat a eu lieu avec la capture en flagrant délit d'alias "Chuki", chef du GAO « Clan del Golfo » dans la municipalité de Caicedo. Cet individu était connu dans le secteur pour être un homme sanguinaire. Il a été signalé par la communauté pour l'exécution d'homicides ordonnés par l'organisation.

 

L'individu avec 10 ans d'histoire criminelle, servait depuis 2017 comme un tueur de la structure, avant de devenir un chef de zone. Il est accusé d'avoir volé des véhicules pour le transport collectif de passagers et de nourriture dans les hameaux La Virgen et La Salazar.

 

Avec ces deux arrestations, L'Armée nationale cause des pertes au groupe en dehors de la loi, on cause des pertes directement à son commandement, sa direction et son centre économique. De même, on neutralise la capacité de mener des activités de trafic de drogues, de micro trafic, d'extorsion et d’assassinats de personnes dans le département d’Antioquia.

 

Source: Armée Nationale

0 Commentaires
Wednesday, July 31, 2019 by merybra